Le centre hospitalier de Brioude a obtenu sa certification, et fait bien mieux qu’en 2012

Publié le 31/03/2017

Le centre hospitalier de Brioude a obtenu sa certification, et fait bien mieux qu’en 2012
Le docteur Aline Bonnet, présidente de la commission médicale d’établissement, Dominique Béjot, l’un des représentants des usagers, Claire Maynadier, la directrice du centre hospitalier et Stéphanie Person, ingénieure qualité, étaient ravis de détailler les résultats positifs du rapport de certification, jeudi. © pomme labrousse
Ce sont des experts indépendants qui l’affirment : la qualité des soins et la sécurité à l’hôpital de Brioude sont attestées. Ne restent que trois points à améliorer.

 

L'hôpital de Brioude est sur la deuxième marche du podium. La visite des experts de la Haute autorité de santé, qui s'est déroulée durant quatre jours au début du mois de septembre, avait pour objectif de mesurer la qualité et la sécurité des soins offertes par l'établissement. Leur réponse est sans détour : l'établissement est certifié sans réserve. Si ce n'était pour les trois recommandations formulées par les experts (lire ci-dessous), l'hôpital de Brioude serait venu rejoindre le tiers des établissements sanitaires publics et privés du pays, sur la première marche du podium.

Le bloc opératoire est « bien organisé », avec une « bonne maîtrise du risque infectieux »

Pendant quatre jours, donc, trois experts indépendants ont scruté à la loupe le fonctionnement de l'hôpital. Un médecin anesthésiste, un directeur et un soignant qui ont discuté avec le personnel, observé les pratiques, les locaux et même demandé leur avis à quatre patients dans divers services, une nouveauté dans la démarche. « Ce sont des professionnels de santé, ils savent donc précisément ce qu'il faut regarder », rappelle Claire Maynadier, la directrice de l'hôpital. La visite a galvanisé les troupes. « Tout le monde se mobilise », résume le docteur Aline Bonnet, présidente de la commission médicale d'établissement.

Dans leur rapport, les experts ont listé les « bons points » de l'hôpital de Brioude. Y figurent notamment la place accordée aux représentants des usagers et leur forte implication, des compétences en adéquation avec les besoins, une bonne maîtrise du risque infectieux, la bonne organisation du bloc opératoire…

« J'ai été très enjouée par la partie du rapport qui concerne la chirurgie, insiste Claire Maynadier. On a eu un retour très positif sur l'organisation du bloc opératoire, sur les procédures, sur l'hygiène… Il y a un niveau d'exigence très important au bloc opératoire. C'est une vraie reconnaissance pour l'hôpital. » Le docteur Aline Bonnet souligne aussi « la progression », depuis la certification de 2012 et juge le résultat « très honorable. »

« On reste très vigilant »

Cette certification n'est pas une simple étiquette qui orne l'entrée de l'hôpital. « Désormais, il y a des visites qui aboutissent à une non-certification, souligne Claire Maynadier. La situation est aussi très délicate pour les établissements placés en sursis. Ne pas obtenir la certification, cela fait courir la menace de perdre les autorisations. » En la matière, l'hôpital de Brioude a obtenu, en début d'année, le renouvellement de l'autorisation de la chirurgie. Une autorisation valable jusqu'en 2022, si la qualité se maintient. La directrice sait aussi que la certification est remise en question tous les trois ans environ. « On reste très humble, et très vigilant. »

Les experts ont listé trois recommandations d'amélioration.

1. Management de la qualité.Selon eux, il manque encore à l'hôpital une culture du management de la qualité. « Il faut plus impliquer les équipes, surveiller les indicateurs, être moteur », souligne Stéphanie Person, l'ingénieure qualité.

2. Prise en charge médicamenteuse.La plupart des ordonnances sont encore écrites à la main. « Nous allons améliorer les choses avec l'outil informatique, qui va être déployé en 2017 », explique Aline Bonnet.

3. Urgences et soins non programmés.Il manque une charte d'accueil, une description écrite de l'organisation du service.

De 8 à 3

En mars 2012, les experts avaient adressé sept recommandations à l'établissement, mais surtout une réserve, concernant la sécurité du système d'information. Cette fois, les experts n'ont aucune réserve, et seulement trois recommandations.

Médaille d'argent

La visite de certification donne lieu à l'obtention d'un niveau. La certification (la plus haute marche), puis la certification avec recommandation (comme Brioude, désormais), avec obligation d'amélioration, en sursis ou la non-certification.

Objectif 2020

L'année de la prochaine visite des experts, où l'hôpital espère bien atteindre, cette fois-ci, le niveau A. « Il nous reste 42 mois pour y travailler » annonce l'ingénieure qualité, Stéphanie Person.






Le CHB s'est associé au Forum Santé du 15 Mars 2017 pour les stands de prévention et de bon usage des médicaments.


















LE CENTRE HOSPITALIER

VOUS CONSULTEZ

VOUS ETES HOSPITALISE

ACTUALITE

PROFESSIONNEL DE SANTE

Présentation
Organisation
Qualité
Recrutement
Les services de soins
Consultations externes
Annuaire des médecins
Suivi prénatal
Admission
Votre séjour
Votre départ
Vos droits
Exprimez vous
Dernières infos
Le CH de Brioude
dans la presse

Contact - Mentions légales - Marchés Publics
CH de Brioude - 2 rue Michel de l’Hospital - BP 140 - 43100 BRIOUDE - 04 71 50 99 99 - fax 04 71 50 99 98